Témoignage – le parcours de Sandra avec son corps [coach inside]

Je vous parlais dans mon article précédent, de ma résolution en 2018, où je prenais enfin soin de mon corps <3

Je vous parlais également de mon parcours avec mon corps et vous êtes plusieurs à m’avoir envoyé vos témoignages. Sandra, c’est ma coach et avant d’en arriver là, elle a souffert comme beaucoup d’entre nous de ce corps qui ne lui ressemblait pas…

Lisez plutôt…

« Mon image de grosse est apparue à l’adolescence,

Or j’étais mince à l’époque, mais ce bordel d’âge ingrat où tu ne t’aimes pas beaucoup !! ouais, celui là !!

A la même époque j’ai quitté le cocon familial pour faire mes études d’infirmière, donc commençaient les horaires à la noix, les repas déséquilibrés, l’arrêt du sport car plus le temps (en même temps ça ne m’a pas manqué ça !!) et le début de la vie de couple, cui cui les petits oiseaux, je vis d’amour, d’eau fraîche mais surtout de pizzas, mcdo, grosses bouffes et alcool (festif seulement !!).

 

Et le tourbillon de la vie t’emporte : je bosse en réanimation, en 3×8, le stress, la malbouffe …. Et je grossis, je grossis….alors je fais régime, régime ….et je regrossis, je regrossis, mais avec des kilos supplémentaires !! Sinon c’est pas rigolo !

 

Et je fais un enfant, puis deux !

 

Et je ne peux même pas leur mettre la faute sur le dos, car je n’ai pris « que » respectivement 13 et 14 kg !

 

Ah, et j’ai oublié, mais entre temps j’étais passée de nuit, de la réa à la réa pédiatrique (encore plus stressant et difficile psychologiquement) puis aux urgences pédiatriques.

 

Bref, en 20 ans de travail de nuit, à m’occuper des autres, de mes enfants, de mon foyer, d’être une Wonder Woman….

 

je me suis réveillée avec 50 kilos en plus, 50 kg au long court, insidieux.

 

Alors oui, à l’étendue des dégâts, j’ai bien essayé de me dire qu’il faut de tout pour faire un monde, que oui je suis grosse et alors ? mais en fait, je n’ai pas réussi à les encaisser, je ne me reconnaissais pas, je me détestais.

 

Partagée entre ceux qui te trouvent belle quand même, et la chère population que je fréquentais au boulot  qui me rappelait fréquemment mon état en me traitant de grosse vache !!!

 

J’ai vu beaucoup de diététiciennes, de nutritionnistes… mais leur fonctionnement ne m’a pas correspondu. Je devais m’adapter à leur conseils, mais elles ne se mettaient jamais à ma place, avec un travail de nuit qui complique la théorie.

 

Et je m’aimais de moins en moins. J’en étais arrivée à ne plus accompagner mon mari dans ses sorties pour que les gens ne sachent pas qu’il était avec une grosse. A pleurer devant mon armoire de fringues où rien n’allait, quoi que je mette je me sentais gros sac.

Alors après mûres réflexions et une préparation d’un an, j’ai pu avoir une sleeve (réduction de l’estomac).

 

J’ai maigri. Vite. Mais fatiguée. De peur de reprendre du poids (et oui, se faire opérer n’est pas miraculeux, ça remet juste le pied à l’étrier et permet une deuxième chance ; pour info, 60% de la population ayant eu une sleeve reprend tout son poids à 2 ans de l’intervention). Donc pour maintenir mon poids et continuer à perdre les kilos qui me restaient, j’ai repris le sport et j’en ai usé et abusé. Sauf qu’avec une perte de poids si rapide, un burn out professionnel, et du sport à outrance…ben mon corps a hurlé stop et j’ai fait un problème cardiaque.

 

Interdiction formelle de faire du sport ! Logique, mais le drame pour moi car très peur de reprendre tout mon poids.

A ce moment là j’ai découvert Herbalife.

 

Aujourd’hui j’ai trouvé mon équilibre, et cette épée de Damoclès n’est plus sur mes épaules. Et ça fait du bien !!!

J’ai quitté l’hôpital, et suis devenue coach nutritionnelle. Je continue à aider les gens, mais différemment.

Je comprends mes consommateurs, car j’ai vécu personnellement les mêmes choses. Et j’essaie de m’adapter au maximum à eux/elles, car pour moi, c’est là que ça a pêché, entre autre.

Aujourd’hui je reconnais mon reflet. Je ne me prive pas, mais je rééquilibre quand je sors de ces parenthèses de vie.

Sandra, votre [future] coach adorée…« 

6 commentaires


  1. Coucou Sandra,
    MERCI INFINIMENT pour ce magnifique témoignage. Tellement émouvant… Je suis tellement contente d’avoir croisé ton chemin dernièrement au quick star!!! Tu rayonnes de bonheur et d’épanouissement dans ton rôle de coach! félicitations à toi, tu le mérites!
    sincère amitié,
    Mélanie.

  2. Coucou sandra tu m’as beaucoup émue…tu es superbe! Je me reconnais dans ton parcours j’ai quelques kilos en trop par rapport aux Fetes rien de dramatique mais c est surtout par rapport au parcours de vie, notre métier, se négliger et trop penser aux autres….ma sœur a fait un by pass et aujourd’hui avec le stress elle a tendance à regrossir et manger….tu as de quoi être fière! Bisous Barbara de rea

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *