Vous me soutenez beaucoup dans mon écriture, et je vous en remercie. Vous me dites régulièrement que ce que je dis/vis est exactement ce que vous ressentez/vivez … et ça, ça n’a pas de prix parce que j’ai ouvert ce blog pour ça: pour vous aider à déculpabiliser de cette vie nouvelle et (trop) intense. Je voulais un blog qui vous ressemble parce qu’il y a beaucoup trop de tabou dans la parentalité. Parce qu’il y a toujours trop de parti pris et que si on ne fait pas si ou ça on ne peut pas faire parti d’un groupe… je n’aime pas le communautarisme,Read More →

L’ambivalence. Oui c’est l’ambivalence que j’ai appris depuis que je suis parent. Depuis que je suis parent, j’ai appris que je pouvais visiter et revisiter la totalité des couleurs de chaque sentiment…. Ton enfant, tu l’as voulu ou pas, mais quand il est niché en toi, et que tu l’attends, tu l’aimes déjà, alors que tu ne l’as jamais vu. Tu l’aimes, même si tu détestes sa petite tête posée sur ta vessie en permanence, avec les pieds dans tes côtes. Tu l’aimes, même quand tu commences à angoisser pour ce moment que tu redoutes tellement… l’accouchement.   Puis on te le pose sur leRead More →

Il est 23h, tu te poses sur ton canapé et ton morceau de gruyère, ton seul repas de la journée, tu poses tes pieds sur la table basse et tu mets la chaîne la plus pourrie possible à la tv. Tu fais le point mentalement de ta journée: tu as fais des lessives, les as étendues, tu as fais ta vaisselle, passé l’aspirateur, fais ta commande pour le drive, tu as appelé la sécu pour ton problème à la con, tu as pensé à recommandé du lait/des couches/des vêtements, tu as changé des couches, plein de couches, tu as donné le sein/le bibi 1000 fois,Read More →

Cet article vient du fond de mon nouveau cœur de parent, qui découvre ce métier si intense, si difficile, si surprenant dont personne ne parle jamais dans des termes concrets. Peu de gens parlent de cette difficulté, de ce travail sur soi, de l’abnégation dont il faut faire preuve quand on devient parent. On le découvre petit à petit. Avant on était de ceux qui avaient des principes. Puis la grossesse est venue et on a compris, que non la grossesse n’est peut être pas une maladie, mais oui, c’est bien état pathologique qui empêche beaucoup de choses, mentalement, physiquement… Puis bébé est né etRead More →

Me voilà devant mon ordi… tremblante de colère, de peur et de tristesse. Louise pleure à s’en casser le gosier dans sa chambre, Adèle grogne parce qu’elle sent bien qu’un truc ne va pas. Mais il vaut mieux une maman en colère sur son clavier, que partout ailleurs…. Pas vrai?   Une maman en colère c’est nul. Une maman en colère contre son bébé c’est archi nul. Et une maman en colère contre elle même c’est vraiment nul…   J’ai préféré prendre mon ordinateur pour exutoire plutôt que de me taper la tête contre un mur… vraiment… Celles qui me connaissent sur insta, n’ont pasRead More →